Bulletin du Centre de connaissances 1

View Bulletin in English

PDF Bulletin

Promotion de la santé tenant compte des traumatismes : le Canada investit dans des initiatives novatrices

L’Agence de la santé publique du Canada finance l’initiative « Contribuer à la santé des victimes de violence conjugale et des enfants victimes de mauvais traitements au moyen de programmes communautaires ». Cette initiative soutient des projets qui répondent aux besoins en matière de santé des victimes potentielles et avérées et des rescapés de violence conjugale et de maltraitance des enfants. Ces projets apportent une perspective qui tient compte des traumatismes pour promouvoir la santé et le bien-être des femmes, des enfants et des jeunes qui ont connu la violence familiale. Jusqu’à présent, sept projets ont été financés dans le cadre de cette initiative. L’un d’eux, le Centre de connaissances, établit des liens entre les projets communautaires existants et accroît ainsi la portée de leurs travaux respectifs. Des évaluations du processus et des résultats alimenteront les nouvelles connaissances sur le croisement entre la promotion de santé tenant compte des traumatismes et la violence familiale.

Message de Jane Philpott, ministre de la Santé

À titre de ministre de la Santé, je tiens à souligner la parution du tout premier bulletin du Centre de connaissances. Ce bulletin met en vedette des projets novateurs pour favoriser la santé physique et mentale des survivants de violence familiale, projets qui aideront des enfants, des jeunes et des adultes de partout au Canada. Centre de connaissances et ses partenaires recueillent des données probantes sur les pratiques qui fonctionnent tout en renforçant les capacités des chercheures, des praticiens et des collectivités. Je suis fière que le gouvernement du Canada investisse dans ces importants travaux pour soutenir les survivants et briser les cycles de violence. J’attends avec intérêt la parution du prochain bulletin et j’ai hâte d’en apprendre davantage au sujet des projets à venir.

Félicitations!

L’honorable Jane Philpott, c.p., députée

Aperçu des projets

Tous les projets communautaires répondent aux objectifs visés par l’investissement, à savoir l’innovation, la promotion d’approches tenant compte des traumatismes, une meilleure intégration entre les services communautaires, l’apport de nouvelles données probantes, la diffusion des connaissances et les efforts pour combler les lacunes en matière d’information et de ressources. Ces projets offrent des programmes et des types de soutien prometteurs aux rescapés de violence familiale et aux enfants victimes de maltraitance dans les collectivités canadiennes. En voici un aperçu:

Building Connections : un groupe d’intervention pour les mères et les enfants victimes de violence dans leurs relations

Mothercraft est un organisme polyvalent d’aide aux familles dont les mères sont
confrontées à de la violence interpersonnelle et ayant des enfants de 0 à 6 ans. Building Connections renforce la capacité des intervenants du milieu communautaire à adopter des approches tenant compte des traumatismes, afin d’aider les femmes enceintes, les mères et leurs jeunes enfants victimes de violence dans leurs relations. Building Connections créera des ressources, dispensera la formation aux intervenants, facilitera l’établissement d’une communauté de pratique et reproduira ce type d’intervention dans d’autres collectivités. L’évaluation du processus et des résultats s’appuiera sur une approche développementale-relationnelle tenant compte des traumatismes.

La promotion de la santé par l’entraide

Covenant House Toronto est le plus grand centre canadien d’hébergement pour jeunes sans-abri; l’organisme offre une vaste gamme de services d’aide aux jeunes de 16 à 24 ans. Le Centre de toxicomanie et de santé mentale CAMH) est un établissement de traitement et de recherche de premier plan pour les personnes dont la vie a été affectée par des questions de toxicomanie et de santé mentale. Ce projet de soutien par les pairs permet à des partenaires communautaires de recruter des mentors auprès de personnes qui ont connu la violence familiale, et invite les jeunes filles et les femmes victimes de violence familiale, de traite d’êtres humains et d’exploitation sexuelle à participer à l’élaboration d’un programme. Les participantes examineront les obstacles à l’encontre de la santé et du bien-être et apprendront à adopter un mode de vie sain grâce à des activités de promotion de la santé tenant compte des traumatismes. Un cadre de recherche participatif axé sur la collectivité sera utilisé pour élaborer le programme et effectuer l’évaluation qualitative et quantitative.

Le yoga : un outil pour tendre la main aux femmes et aux enfants victimes de violence familiale et au personnel de programmes d’aide

La BC Society of Transition Houses offre une gamme de services et de stratégies visant à mettre fin à la violence à l’encontre des femmes, des jeunes et des enfants. Yoga Outreach offre des cours de yoga, dispensés gratuitement par des bénévoles auprès d’organismes communautaires. Reaching out with Yoga recrute, sélectionne, forme et encadre des professeurs de yoga pour donner des cours de yoga axés sur les traumatismes à des femmes et de enfants résidant dans des refuges et des maisons de transition. Le personnel suit lui aussi une formation pour intégrer le yoga dans son autogestion des traumatismes indirects.  L’évaluation qualitative et quantitative s’appuie sur des principes méthodologiques féministes.

Aider les enfants victimes de violence familiale à se sentir compris et en sécurité

Le Child Development Institute, un organisme implanté à Toronto, accrédité et spécialisé dans la santé mentale des enfants, et l’université de Toronto se sont associés pour étudier la prestation de deux programmes fondés sur des données probantes destinés à des enfants
et à leur famille. Safe and Understood étend la portée de deux programmes, Caring Dads et Mothers in Mind, afin de favoriser le développement de la santé mentale chez les enfants de 0 à 4 ans victimes de violence familiale. Le projet s’appuie sur des méthodologies mixtes, en
l’occurrence un essai sur un échantillon aléatoire et contrôlé en grappes, une évaluation de l’action participative et des évaluations du processus et des résultats. Son objectif consiste à impliquer les prestataires de services et les travailleurs de la protection de l’enfance dans des systèmes collaboratifs d’intervention en matière de violence familiale, avec des adaptations tant pour les communautés francophones qu’autochtones du Canada.

Play On : un programme sportif axé sur les traumatismes dans les Clubs Garçons et Filles du Canada

Les Clubs Garçons et Filles du Canada offrent un cadre sécuritaire et favorable permettant aux enfants et aux jeunes de se livrer à de nouvelles expériences, de surmonter les obstacles et d’établir des relations positives dans de nombreuses collectivités du pays. Play On exécutera et mettra à l’essai un programme sportif et récréatif axé sur les traumatismes pour les enfants et les jeunes. Ce programme portera sur les besoins de santé des victimes de violence familiale et de maltraitance dans un environnement amusant, stimulant et tenant compte de leur développement. Le projet comprend la conception et l’exécution du programme, la formation du personnel en matière de pratiques tenant compte des traumatismes, ainsi que le renforcement des capacités dans tous les programmes des Clubs Garçons et Filles du Canada.

Mesurer les effets du projet Shape Your Life sur la santé mentale et physique des victimes de violence familiale

L’Université Brock est un établissement postsecondaire situé dans la région de Niagara, en Ontario. Le Toronto Newsgirls Boxing Club offre un environnement sécuritaire et positif aux femmes et aux transgenres qui veulent essayer la boxe. Le projet évaluera Shape Your Life, un programme de boxe axé sur les traumatismes. Ce programme s’adresse aux femmes et aux transgenres qui ont subi de la violence, familiale ou autre. Les participantes feront appel à la boxe pour retrouver la maîtrise de leur corps et pour améliorer leur santé mentale et physique. Le programme sera évalué selon des méthodes quantitatives et qualitatives.

Le Centre de connaissances : un outil d’optimisation des effets, qui relie la recherche et la pratique dans la promotion de la santé tenant compte des traumatismes

Le Centre for Research & Education on Violence against Women & Children de l’Université Western synthétise, enrichit et applique des  connaissances pour mieux comprendre la violence à caractère sexiste et la prévenir. Le Centre de connaissances établit des liens entre les divers projets de promotion de la santé tenant compte des traumatismes; il rehausse la valeur de chacun d’eux en facilitant les possibilités d’apprentissage collectif et de construction des connaissances, grâce à la création d’une communauté de pratique. Les avancées seront communiquées à l’ensemble de la communauté en vue de faire progresser les pratiques et politiques en matière de promotion de la santé tenant compte des traumatismes et de violence familiale. L’évaluation externe du Centre comporte une analyse qualitative et quantitative.

Notre ressource vedette

Le Trauma-Informed Practice (TIP) Guide
Élaboré pour le compte du BC Provincial Mental Health and Substance Use Planning Council, ce guide de bonnes pratiques axées sur les traumatismes, ainsi que la liste de vérification qui l’accompagne, offrent des outils pour appliquer les principes de l’approche tenant compte des traumatismes. (en anglais)

 

 

Pratiques prometteuses et programmes modèles: Approches tenant compte des traumatismes pour travailler avec des survivants de violence familiale, de violence sexuelle et autres formes de traumatismes.
S’appuyant sur un examen de quelque 45 programmes considérés par les spécialistes comme novateurs dans le travail qu’ils font auprès de personnes ayant survécu à la violence familiale et à leurs enfants, cette analyse met de l’avant des pratiques d’aide prometteuses dans ce domaine. On étudie aussi des approches adaptées aux diverses cultures, notamment collectives et communautaires, et on relève des stratégies d’évaluation du processus et des résultats.
 

L’équipe du Centre de connaissances

Linda Baker, Sara Mohamed, Anna-Lee Straatman, Jassamine Tabibi

Nous aimerions avoir de vos nouvelles!

Contactez-nous à : astraat2@uwo.ca

Retrouvez-nous sur les médias sociaux :

Facebook: facebook.com/TheLearningNetwork
Twitter: twitter.com/learntoendabuse
Site Web: http://www.vawlearningnetwork.ca/knowledge-hub

Merci de partager ce bulletin avec vos partenaires et tout votre réseau.