Roots and Resistance Webinar

Roots and Resistance Webinar

Date & Time: Tuesday, May 29, 2018 | 1:00 to 2:15 PM EST

Presentation: Mainstream conversations around #Metoo have seldom addressed the realities of black survivors of sexual violence within the Canadian context. However, Black feminist activists, frontline workers and academics such as Llana James, Notisha Massaquoi and others within Canada have been exploring these issues. While it is important to acknowledge that the black community is not a monolith, there are experiences shared between Black communities.

Roots and Resistance is a webinar that will explore in depth conversations about the connections between sexual violence, state violence, and healing from collective and individual sexual abuse and trauma for Black survivors.

This webinar will discuss the following:

  1. What are the historical connections between anti-Black racism and sexual violence?
  2. What are some of the challenges faced by Black survivors of sexual violence?
  3. Contemporary examples of frontline work addressing the needs of Black survivors of sexual violence.

Bio: Yamikani Msosa is a grassroots feminist anti-violence advocate and support worker. In September 2017, she joined the Ryerson University Office of Sexual Violence Support and Education as a Specialist. Originally from Ottawa by way of Lilongwe, Malawi. She completed her Master’s degree in Women and Gender Studies at Carleton and was employed at the Sexual Assault Support Centre of Ottawa as the Public Education Coordinator for eight years. Yamikani has been widely interviewed across Canada, including interviews in Macleans Magazine, The Walrus, Chatelaine Magazine, Now Toronto, and CBC National news.

Her feminist activism started at the Ottawa Coalition to End Violence against Women. She has also worked with Immigrant Women Services of Ottawa. Yami currently sits on the Advisory Council for MATCH International Global Fund for Women & Youth Advisory for the Equality Project at Ottawa University Law Department where she is researching Intersectionality & Bystander Intervention on Campus Universities across Canada.

Racines et résistance

Date et heure : mardi 29 mai 2018 | 13 h 00 à 14 h 15 (HNE)

Présentation : Les discussions autour du thème de #Metoo ont rarement abordé les réalités des personnes noires qui ont subi de la violence sexuelle au sein de la société canadienne. Toutefois, au Canada, plusieurs femmes noires, qu’elles soient activistes féministes, travailleuses en première ligne et universitaires (comme Llana James et Notisha Massaquoi) et d’autres encore, se sont penchées sur ces questions. S’il est important de reconnaître qu’il n’existe pas une seule communauté noire uniforme, certaines expériences restent néanmoins communes.

Le webinaire Roots and Resistance / Racines et résistance porte sur des entretiens approfondis entourant les rapports entre violence sexuelle, violence étatique et guérison, suite aux traumatismes et autres abus sexuels tant personnels que collectifs rencontrés au sein de la population noire. Les thèmes abordés ont été les suivants :

  1. Quels liens historiques existe-t-il entre le racisme anti-Noirs et la violence sexuelle?
  2. À quels défis les victimes de violence sexuelle noires doivent-elles faire face?
  3. Exemples actuels de travail en première ligne effectué pour répondre aux besoins des victimes de violence sexuelle noires.

Biographie : Yamikani Msosa est une intervenante féministe de terrain, spécialisée dans le soutien aux victimes et dans la lutte contre la violence.  En septembre 2017, elle s’est jointe au Ryerson University Office of Sexual Violence Support and Education (Bureau de soutien et d’éducation en matière de violence sexuelle) de l’Université Ryerson en tant que spécialiste. Originaire de Lilongwe, au Malawi et ayant grandi à Ottawa, elle détient une maîtrise en études sur les femmes et le genre de l’Université Carleton et a travaillé comme employée au Sexual Assault Support Centre of Ottawa (Centre d’aide aux victimes d’agressions sexuelles d’Ottawa) à titre de coordinatrice à l’éducation publique pendant huit ans. Yamikani a été interviewée par de nombreux médias canadiens, notamment la revue Macleans, The Walrus, Chatelaine, Now Toronto et le journal télévisé national de la CBC.

Son activisme féministe a débuté au sein de l’Ottawa Coalition to End Violence against Women (Coalition d’Ottawa pour mettre fin à la violence contre les femmes). Elle a également collaboré avec les Immigrant Women Services of Ottawa (Services aux immigrantes d’Ottawa). Yami siège au sein du conseil consultatif du MATCH International Global Fund for Women & Youth Advisory for the Equality Project (Fonds international MATCH pour l’égalité des femmes et des jeunes) dans le cadre du projet Égalité de la faculté de droit de l’Université d’Ottawa. À ce titre, elle effectue des recherches sur l’intersectionnalité et l’intervention extérieure dans plusieurs universités canadiennes.