Legal Advocacy to End Discrimination Against Women with Disabilities

  • English

  • Français

This webinar was presented and recorded on August 17, 2021 

This webinar brought together representatives from DisAbled Women’s Network of Canada (DAWN Canada), ARCH Disability Law Centre, and Women's Legal Education and Action Fund (LEAF) to discuss their ongoing legal advocacy regarding gender-based violence against women with disabilities.

Presenters shared the various faces of gender-based violence for women and girls with disabilities and spoke about efforts to include intersectional feminist lenses in legal advocacy addressing discrimination against women with disabilities. Examples from litigation, public legal education, community development, and law reform will be provided. Presenters also discussed lessons learned from legal interventions, including the ableist assumptions in the justice system, the importance (and limits) of terminology, and the need for judicial education.

Participants:

  • Learned about gender-based violence against women and girls with disabilities.
  • Developed their understanding of how ableism and stereotypes impact the legal experiences of women with disabilities.
  • Found out how the legal system can support women with disabilities move from victims to survivors.
  • Reflected on how they can center the needs and voices of people living with disabilities in their work.  

Speaker Biographies

Bonnie-Brayton_website.jpgPanelist Change: Bonnie Brayton, National Executive Director, will be representing DAWN Canada on the panel.

A recognized leader in both the feminist and disability movements, Bonnie Brayton has been the National Executive Director of the DisAbled Women’s Network (DAWN) Canada since May 2007. In this role, she has proven herself as a formidable advocate for women with disabilities here in Canada and internationally. During her tenure with DAWN Canada, Ms. Brayton has worked diligently to highlight key issues that impact the lives of women and girls with disabilities.


From 2016 to 2019, Ms. Brayton served as a member of Minister’s Advisory Council on Gender-Based Violence(WAGE) and was reappointed to a two-year term. Earlier in 2020, Bonnie was appointed by The Honourable Carla Qualtrough to Covid-19 Disability Advisory Group (CDAG) and will continue to serve as part of the DAG. Bonnie was also appointed to be part of Gender and Trade Advisory Group.

Ms. Brayton lives in Montreal with her partner Delmar Medford. She has two adult daughters, Leah and Virginia.

Kerri-Joffe-web.jpgKerri Joffe is a human rights lawyer at ARCH Disability Law Centre. She has been involved in disability rights litigation at various tribunals and courts, including the Supreme Court of Canada. Kerri has presented law reform and policy submissions about disability law issues to legislative committees, governments, administrative bodies, and the United Nations Committee on the Rights of Persons with Disabilities. She has delivered extensive public legal education to diverse disability communities and has guest lectured on disability rights issues. Before joining ARCH, Kerri worked on housing rights, social assistance programs, immigration, and refugee issues, human trafficking, and as a law clerk to Superior Court judges. Kerri holds degrees in law and social work from McGill University.

Rosel-Kim-web.jpgRosel Kim is a staff lawyer at the Women’s Legal Education and Action Fund (LEAF), who lives and works in Tkaronto. As a staff lawyer at LEAF, she contributes to the development and management of LEAF’s cases and drafts LEAF’s law reform submissions. She has written about technology-facilitated gender-based violence, race, and identity for the Toronto Star, CBA National, and Puritan Magazine, among others. Rosel is a frequent speaker on gender equality issues. She serves on the Board of the Korean Legal Clinic, which aims to improve access to justice for Korean Canadians by providing culturally and linguistically appropriate legal services, education, and resources with partner organizations. 

 Presentation Slides 

Webinar Recording:

Webinar Recording with ASL Interpretation

 

 

Défense des droits juridiques pour mettre fin à la discrimination à l'égard des femmes handicapées

Ce webinaire a été présenté et enregistré le 17 août 2021

Ce webinaire a réuni des représentantes du Réseau d'action des femmes handicapées (RAFH), du ARCH Disability Law Centre et du Fonds d'action et d'éducation juridiques pour les femmes (FAEJ) pour discuter de leurs activités de mobilisation juridique en cours en matière de violence de genre contre les femmes handicapées.

Les présentatrices ont présenté les différents visages de la violence de genre pour les femmes et les filles handicapées et ont parlé des efforts pour adopter une vision féministe intersectionnelle dans la défense juridique entourant la discrimination envers les femmes handicapées. Des exemples de litiges, d'éducation juridique publique, de développement communautaire et de réforme du droit ont été fournis. Les présentatrices ont également discuté des enseignements tirés des interventions juridiques, y compris les hypothèses empreintes de capacitisme dans le système judiciaire, l'importance (et les limites) de la terminologie, et le besoin d'éducation judiciaire.

Les participant.e.s:

  • Se sont familiarisé.e.s avec la violence de genre à l'égard des femmes et des filles handicapées.
  • Ont développé leur compréhension de l'impact du capacitisme et des stéréotypes sur les expériences juridiques des femmes handicapées.
  • Ont découvert comment le système juridique peut aider les femmes handicapées à passer du statut de victimes à celui de survivantes.
  • Ont réfléchi à la manière dont il.elle.s peuvent centrer les besoins et les voix des personnes vivant avec un handicap dans leur travail.

 

Biographies des participantes

 Changement de panéliste : Bonnie Brayton, directrice générale nationale, a représenté DAWN Canada au sein du panel.

Bonnie-Brayton_website.jpgChef de file reconnue du mouvement féministe et du mouvement des personnes handicapées, Bonnie Brayton est la directrice générale nationale du Réseau d'action des femmes handicapées (RAFH) du Canada depuis mai 2007. Dans cette fonction, elle s'est révélée être une formidable défenseuse des femmes handicapées au Canada et sur la scène internationale. Au cours de son mandat au sein du RAFHC, Mme Brayton a travaillé avec diligence pour mettre en lumière les principaux enjeux qui influent sur la vie des femmes et des filles handicapées.

De 2016 à 2019, Mme Brayton a été membre du Conseil consultatif ministériel Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) et a été reconduite pour un mandat de deux ans. Début 2020, Bonnie a été nommée par l'honorable Carla Qualtrough membre du Groupe consultatif sur la COVID-19 en matière des personnes en situation de handicap (GCCPSH) et continuera à faire partie du comité. Bonnie a également été nommée pour faire partie du Groupe consultatif sur l’égalité des genres et le commerce.

Mme Brayton vit à Montréal avec son partenaire Delmar Medford. Elle a deux filles adultes, Leah et Virginia.

Kerri-Joffe-web.jpgKerri Joffe est avocate spécialisée dans les droits de la personne au ARCH Disability Law Centre. Elle a participé à des litiges relatifs aux droits des personnes handicapées devant divers tribunaux et cours, y compris la Cour suprême du Canada. Kerri a présenté des mémoires sur la réforme du droit et les politiques relatives aux questions de droit des personnes handicapées à des comités législatifs, des gouvernements, des organismes administratifs et au Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies. Elle a donné des cours de vulgarisation juridique à diverses communautés de personnes handicapées et a été invitée à donner des conférences sur les droits des personnes handicapées. Avant de rejoindre ARCH, Kerri a travaillé sur le droit au logement, les programmes d'aide sociale, les questions d'immigration et de réfugiés, la traite des êtres humains, et a été assistante juridique auprès de juges de la Cour supérieure. Kerri est diplômée en droit et en travail social de l'Université McGill.

Rosel-Kim-web.jpgRosel Kim est une avocate salariée du Fonds d'action et d'éducation juridique pour les femmes (LEAF), qui vit et travaille à Toronto. En tant qu'avocate salariée du FAEJ, elle contribue à l'élaboration et à la gestion des dossiers du FAEJ, dont elle rédige les propositions de réforme législative. Elle a écrit sur la violence de genre facilitée par la technologie, la race et l'identité pour le Toronto Star, CBA National et Puritan Magazine, entre autres. Rosel est souvent invitée à prendre la parole sur les questions d'égalité des genres. Elle siège au conseil d'administration de la Korean Legal Clinic, qui vise à améliorer l'accès à la justice pour les Canadien.ne.s d'origine coréenne en fournissant des services juridiques, une éducation et des ressources adaptés à la culture et à la langue, en collaboration avec des organisations partenaires.

Diapositives de la présentation

Enregistrement du webinaire :