MindUP

Un programme pour les jeunes enfants

En français (PDF)

APERÇU DU PROJET :

BUT DU PROJET :

Implanter et évaluer une intervention d’apprentissage social et émotionnel basée sur la pleine conscience et reposant sur des données probantes, dans un cadre tenant compte des traumatismes. Cette intervention se déroule auprès d’enfants qui vont à la maternelle à temps plein, ainsi que dans un organisme communautaire qui offre des services aux enfants exposés à la violence familiale ou aux mauvais traitements et à leur famille.

OBJECTIFS DU PROJET :

  • Continuer à poser les jalons afin d’implanter une intervention d’apprentissage social et émotionnel (ASÉ) basée sur la pleine conscience et reposant sur des données probantes, pour les enfants qui vont à la maternelle à temps plein (MTP), dans des écoles ayant des besoins importants.
  • Offrir aux éducateurs et aux équipes multidisciplinaires en milieu scolaire une formation reposant sur la pratique tenant compte des traumatismes (la formation, déjà achevée pour la 1e année, sera redonnée les prochaines années).
  • Piloter une intervention ASÉ dans des classes de MTP, dans des écoles ayant des besoins importants.
  • Implanter un programme ASÉ fondé sur des données probantes dans des classes de MTP et l’évaluer par le biais d’une conception quasi-expérimentale.
  • Implanter et évaluer un programme basé sur la pleine conscience et reposant sur des données probantes auprès d’enfants exposés à la violence familiale ou aux mauvais traitements.

PRINCIPALES ACTIVITÉS DU PROJET :

  • Parvenir à un consensus avec des équipes multidisciplinaires en milieu scolaire, incluant, entre autres, des enseignants, des auxiliaires pédagogiques, des éductateurs de la petite enfance, des travailleurs sociaux et des spécialistes du comportement.
  • Concevoir une stratégie de mobilisation des parents et le materiel de communication.
  • Réexaminer la formation sur le dépistage des traumatismes à la lumière, d’une part, des pratiques axées sur les données probantes compatibles avec le plan stratégique sur la santé mentale du conseil scolaire de district catholique de London et, d’autre part, des avis et enseignements tirés de la formation pilote.
  • Piloter MindUP dans 16 salles de classe / 8 écoles (phase pilote), en l’étendant à 40 enseignants et éductateurs de la petite enfance la 3e année.
  • Entreprendre l’adaptation du programme pour le milieu communautaire.
  • Recueillir des données pré et post-intervention.

SITE WEB :

https://mindup.org/

PARTENAIRES :

Centre for School Mental Health
Mary j. Wright Research and Education Centre at Merrymount Logo
London District Catholic Schoolboard Logo
Merrymount Family Support and Crisis Centre Logo

QUOI DE NEUF?

Printemps/Été 2017

  • Récemment, des membres de MindUP for Young Children ont participé à la 25e rencontre annuelle de la Society for Prevention Research à Washington. Cette importante rencontre regroupe scientifiques, responsables de politiques publiques et praticiens impliqués dans des interventions préventives basées sur des données probantes dans tous les domaines de la santé publique. L’équipe a pu présenter à cette occasion son travail sur une affiche indiquant les données préliminaires d’éducateurs, qui établissaient un rapport entre les pratiques tenant compte des traumatismes d’une part, et l’apprentissage social et affectif et la pleine conscience au sein des écoles d’autre part.
  • Le programme MindUP est incorporé dans les programmes scolaires de plusieurs écoles à London, en Ontario. On explique aux enfants la science qui se cache derrière la façon dont le cerveau influence leurs pensées, leurs émotions et leurs comportements. Plus les enfants apprennent à connaître leur cerveau, plus il se forme de connexions neurologiques et plus ils développent leur capacité à prendre des décisions éclairées.

    L’équipe du projet est très satisfaite des réactions positives qu’elle a reçues des enseignants, des enfants et des travailleurs sociaux participant au programme.

Voici un courriel envoyé à l’équipe de MindUP par une enseignante impliquée dans le programme: 

« Je dois vous dire qu’hier, j’ai fait regarder aux élèves le film « Vice-versa », parce que c’était le vendredi avant la semaine de relâche et qu’il traite du cerveau. À un moment, les enfants parlaient tellement de la façon dont le cortex préfrontal travaille avec l’hippocampe que j’ai dû arrêter le film.  J’ai même reçu une note d’un parent qui me remerciait d’avoir donné cette leçon, car son enfant n’arrêtait pas d’en parler à la maison. J’aime vraiment donner ce cours et voir à quel point ça intéresse les enfants. – L’enseignante

Le 11 avril 2017, MindUP a dispensé une séance de formation aux enseignants, éducateurs de la petite enfance, aide-enseignants, travailleurs sociaux et directeurs d’école qui participent au projet pilote dans le centre éducatif LDCSB Catholic Education Centre. À l’issue de la séance, une enseignante a dit : « [j]e crois que c’est vraiment important de souligner les avantages de MindUp auprès des enfants, MAIS AUSSI auprès des enseignants impliqués!! Ce programme m’a vraiment aidée à gérer mon stress dans ma vie, à rester positive et même à être plus présente dans le moment. C’est une magnifique façon d’être! »